Inside Las Meninas: The Importance of The Inner Child & How To Be A Good Parent For Ourselves

March 7, 2017

Do you wonder how much relaxation you need? Do you often feel guilty to take time to do something that is not “useful” like playing on your mobile? Here is a little story where I got to know how to balance play & work by checking how my inner child was doing. I am talking about this child in each one of us – the one who wants this and nothing else or the one who is about to cry when Saturday night plans are cancelled at the last minute. Sometimes, it may be more productive to make bubbles than forcing ourselves to get some work done.

 

Everything started with this great painting by Velazquez called Las Meninas. Since I am living in Spain, I have become obsessed with it. I am not a big fan of conventional art but I felt that Las Meninas wanted to tell me something.After seeing colourful copies of the painting at the Picasso Museum in Barcelona, I decided that I was going to represent Las Meninas myself.

 

 

 

 

I found out that I was emotionally connected with the little girl – the Infant Maria-Margarita: every time, I was drawing her, I would feel powerful emotions and a little story in the back of my mind. “I was seeing her happy to be painted yesterday but actually, she is feeling unsecured today… she has enough to pose…” and here we go: I have all the food I need for self-reflection & mirror effect to understand what’s going on in myself :-)

 

Through my research about Maria-Margarita, I discovered that she had 6 children: only one survived and her name is Antonia. My fascination for the painting has become a true calling to look better after my inner child. This is happening at a moment where I may have become too structured to play and where my life looked like a military schedule: horse-riding in the morning, work in the afternoon, healthy food every day...

 

Every time I draw Maria-Margarita is very different. Sometimes, I believe she is playful and full of resources – meaning my inner child does not need to make some bubbles. There are days where I believe she is scared not to find what she is looking for in life and I can see that someone needs a big cuddle, some time to imagine & to think or maybe just a croissant. Having a visual support to refer to is extremely useful but you can use any inspiring image of a child to do the same exercise. 

 

Here are creative & visual ways to connect to your inner child who will make you believe that everything is possible:

  • The “baby” day: you are treating yourself with as much care as if you were a baby. It usually ends into big hugs to yourself, best food, best body cream & best sleep.

  • The letter to your inner child: you may want to say thank you, to give reassurance that everything will be ok or to ask for more imagination & creativity.

  • The“special” inner child vizualisation: the more we believe in something, the more we have chances to get it. Thus, if you start worrying about money, do you think you could imagine yourself as Uncle Scrooge? visualize things like if you were a child?

 

 

Want to know more and have a personalized creative session, book your Creative Hour here :-)

 

FRENCH VERSION

 

Dans quelle mesure avez-vous besoin de vous détendre ? Vous-sentez vous coupable quand vous faites quelque chose qui n’est pas utile comme jouer sur votre téléphone ? J’ai pour vous une petite histoire qui m’a permis de compendre, quand j’avais besoin de jouer et quand je pouvais continuer mon rythme de travail. Je consulte mon enfant intérieur : cet enfant qui existe dans chacun de nous – celui qui a envie de ça et rien d’autre ou celui qui a envie de pleurer quand la soirée de samedi soir est annulée au dernier moment. 

 

Tout a commencé avec cette peinture de Velasquez – Las Meninas. Depuis que j’habite en Espagne, je suis devenue obsédée par cette peinture alors que je suis loin d’être une grande fan de l’art conventionnel. J’ai senti que Las Meninas avaient un message pour moi.

 

Après avoir vues les copies que Picasso a fait de cette peinture, j’ai décidé de les représenter à mon tour. J’ai constaté qu’au moment de représenter la petite fille – l’infante Maria-Margarita, j’étais toujours en proie à de fortes émotions. « Je la voyais heureuse hier mais là je la sens gênée… Elle en a marre de poser… » De cet exercice, j’ai reçu un beau miroir pour me voir moi-même à travers cette petite fille.

 

A travers mes recherches à propos de Maria-Margarita, j’ai découvert qu’elle avait eu 6 enfants et qu’un seul avait survécu : elle s’appelait Antonia. Ma fascination pour cette peinture est devenue un véritable appel pour m’occuper de mon enfant intérieur.

 

C’est arrivé à un moment de ma vie où je suis peut-être devenue trop structurée pour avoir le temps de jouer et où mes activités sont organisées de manière un peu … militaire : équitation le matin, coup de fil avec le comptable, séance client..et ainsi de suite. 

 

A chaque fois que je dessine Maria-Margarita, je découvre quelque chose de différent. De temps en en temps, je la vois plein de ressources – ce qui signifie que je peux continuer au même rythme. Il y a des jours où je la vois avec ce regard perdu à la recherche de quelque chose qu’elle ne peut pas distinguer – je comprends alors qu’il est temps d’avoir un croissant avec mon livre ou de me faire une soirée télé. Avoir comme support un visuel comme Las Meninas est extrêmement utile mais dans votre cas, vous pouvez utiliser l’image de l’enfant qui vous inspire.

 

Vous trouverez d’autres recettes pour connecter avec votre enfant intérieur qui vous remerciera à grandes doses de bonne humeur, de vision et d’imagination :

 

  • Le « baby » day : vous vous traitez comme un bébé pendant une journée – le meilleur est à vous : le meilleur petit plat, les meilleurs câlins que vous pouvez vous donner et le meilleur des sommeils.

  • La lettre à son enfant intérieur : vous le remercierez peut-être ou voudrez le rassurer…

  • La visualisation « spéciale » enfant intérieur : on sait que plus on croit en quelque chose, plus on a des chances d’y arriver – si vous manquez d’argent, visualisez ce que vous imaginerez en tant qu’enfant : vous à la place de Picsou ?

 

 

Si vous voulez en savoir plus et être guidé(e) dans ce processus, réservez votre Heure Créative ici :-)

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload